Sortez vos poussettes !

Avouez-le, vous avez hâte de vous en débarrasser, de cette poussette encombrante, pénible à charger, qui vous vaut des regards en coin énervés lorsque vous prenez toute la largeur du trottoir dans la rue… Et ne parlons même pas de prendre les transports en commun avec ou d’aller au restaurant !

De plus, cette poussette, tel un appendice gênant mais néanmoins indissociable de votre personne, a fini par incarner votre fardeau quotidien. Vous êtes une mère, enchainée à votre vanity plein de couches et autres biberons, un bambin accroché à une jambe et l’autre braillant pour être porté, et ce pour quelques années incompressibles. Quand vous voyez les autres dans la même situation, au parc, vous avez encore peine à croire que vous offrez le même spectacle. Comment ? Vous n’avez plus dix-huit ans ? Vous aussi êtes adulte ? Quand et comment cela a-t-il bien pu arriver ? Depuis que les jeunes étudiantes, bien que vous vous obstiniez à leur parler comme des égales, vous vouvoient, peut-être ? Ou depuis qu’on vous appelle « Madame » quand vous faites les courses (la bague que vous avez à l’annulaire échoue encore, malgré les années, à vous renseigner sur cette appellation. Du coup, vous vous demandez si c’est à cause de vos rides, ce qui est, disons-le, encore plus vexant).

En Turquie, cependant, il existe un réel avantage à sortir avec une poussette, à la condition expresse qu’elle contienne un enfant. Les Turcs aiment profondément les enfants, leur témoignent toujours de l’attention, et sont toujours prompts à leur pincer les joues et leur donner des bonbons, tout en vous distillant quelques conseils parentaux au passage (conseils souvent à l’extrême inverse de votre philosophie parentale française). Le plus étonnant, c’est que même les hommes jeunes – et même les hommes jeunes et canons ! – n’échappent pas à la règle. Quel délice alors de découvrir que l’accessoire même qui faisait fuir la gent masculine en France l’attire à Istanbul ! Soyons honnête, c’est bien votre marmaille qui intéresse les mecs, et non la main accrochée à la poussette, ni même le corps accroché à cette main, aussi sexy et bien conservé soit-il. Mais malgré tout, ça fait du bien, ne serait-ce que pour la petite dose de fierté ressentie. C’est vous la Wonder Woman qui avez fabriqué cette petite merveille…

Drague Poussette 3

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s