Careful what you say

Apprendre la langue locale à l’arrivée dans votre pays d’accueil peut s’avérer être un casse-tête. Avouez-le, vous l‘avez sortie, cette excuse : « de toutes façons, ça sert à rien d’apprendre le turc, on le parle qu’en Turquie ! ». Ce qui vous permet d’ignorer délibérément que vous vous privez de l’opportunité de communiquer avec le nombre modique de 76 millions de personnes (ne comptons pas les chauffeurs de taxi, qui, eux, sont bien contents de pouvoir vous arnaquer parce que vous êtes étranger et ne comprenez rien).

Si l’incapacité à discuter avec les gens vous parait très frustrante, il existe un petit avantage excitant à ne pas parler la même langue que les autres : cela vous donne l’impression que vous pouvez parler librement dans la rue, et même, que pouvez carrément dire tout ce qui vous passe par la tête !

Ah, ce sentiment galvanisant d’être incognito dans la foule, et de pouvoir sans risque commenter votre vie, et même celle des autres, sans récolter de regards désapprobateurs et offusqués ! C’est presque comme avoir une identité secrète, la clé d’un message codé que seul quelques happy few peuvent déchiffrer, la liberté de pouvoir enfin transgresser les règles de politesse qu’on vous a inculquées à coups de pieds aux fesses – car très souvent, on ne se permet pas seulement de dire ce qu’on veut, on se permet aussi de le brailler !

Ce merveilleux avantage pourra être utilisé à diverses fins, de la meilleure à la pire sur l’échelle de la morale (il est possible de reclasser les exemples de la liste qui suit selon vos propres critères) : parler de votre vie privée en public, parler de votre vie sexuelle en public, dire les gros mots que vous n’oseriez jamais utiliser dans un dîner avec vos compatriotes, et enfin, médire des gens qui se trouvent autour de vous sans aucune vergogne ni retenue – le métro à l’heure de pointe s’y prête merveilleusement bien et vous permet de vous défouler.

Cependant un peu de prudence est de mise. Vous êtes expat, et il est fort possible 1) que les lieux que vous fréquentiez le soient aussi par d’autres expats, 2) que les turcs que vous croisiez parlent parfaitement le français, ou en tout cas, bien mieux que vous ne parlez le turc. Ils ne se priveront pas, eux, de communiquer avec vous.

Car oui, le doigt d’honneur est – presque – international.

Careful what you say 1Careful what you say 2

Careful what you say 3

Publicités

Une réflexion sur “Careful what you say

  1. Bonjour,
    j’aime bien vos articles. Et celui-là me rappelle ma période étudiante en France. Je suis marocaine et j’ai accompagné une copine syrienne fraîchement arrivée en France dans un grand magasin pour l’aider à acheter une télé. Elle parlait encore très peu le français. Et le vendeur était typé arabe mais avait un prénom qui n’était ni arabe ni français. Et pendant qu’il pianotait sur son pc pour faire une facture, on s’amusait à deviner de quel pays il venait. Ma copine le trouvait mignon et se demandait s’il était marié. A la fin, il nous donne notre facture et nous dit: maintenant, voici votre facture, vous allez vous diriger directement vers la sortie du magasin parce que j’ai compris tout ce que vous disiez. On ne savait pas trop où se mettre parce qu’on était gênées qu’il ait compris qu’on parlait de lui mais aujourd’hui, je me dis: mais on n’a rien dit de mal. Si ça se trouve, il a compris qu’on parlait de lui sans savoir ce qu’on disait et pensant qu’on l’insultait, il voulait juste nous embarrasser. Moi-même je me suis trouvée avec mon frère sur une terrasse de resto à Istanbul, avec le guide du routard en français sur la table et parlant arabe avec mon frère. Et on s’est amusés à suivre les réflexions de la petite famille de la table à côté qui essayait de deviner de quel pays on était. A la fin, ils hésitaient entre Iran et arap. Et pour ne pas les embarrasser, on n’a pas osé leur donner la réponse. Mais ça ne nous a en aucun cas dérangés.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s