Le retour en France à Noël

Les fêtes approchent ! Si vous ne vous êtes pas encore lancés dans les préparatifs et autres achats de cadeaux (ou : quels articles inutiles vont bien pouvoir aller rejoindre la montagne de jouets déjà entassée dans la chambre de vos enfants), il est probable que vous ayez déjà pris un billet d’avion pour rentrer au pays à Noël.

Cette transhumance de fin d’année, est, après celle de juillet/août, le second voyage familial que je ne saurais qualifier de « vacances » (les vacances, c’est ce que vous preniez lorsque vous viviez en France et partiez une fois l’an. Quand on est expat, on part en congés dans son pays d’origine et ça n’a rien de reposant !).

D’ailleurs, l’anticipation de ce voyage provoque déjà en vous une grande confusion : vous l’avez souhaité – oui, oui, rappelez-vous, c’est bien vous qui avez appuyé sur le bouton « confirmer » sur le site d’Expedia, tiraillée entre l’envie et la culpabilité après avoir promis à votre famille que vous seriez là à Noel. Mais en même temps, vous le redoutez un peu (ces périodes d’émotions contradictoires, mêlant de grandes joies à des moments de doute intense, n’est pas sans vous rappeler la maternité : en général, on l’a voulu, mais certains jours, on se demande bien ce qui nous est passé par la tête CE JOUR LA).

Bref, si la perspective de passer les fêtes en famille vous réchauffe le cœur, tous les obstacles à franchir pour y parvenir vous donnent la chair de poule. Surtout si 1) vous avez des enfants en bas âge 2) vous avez dans votre pays d’expatriation un décalage horaire significatif avec la France 3) vous êtes concernés par les deux dernières options combinées. Car voilà, vous avez sciemment décidé, une nouvelle fois, de gérer le voyage en avion avec vos valises surchargées d’achats de Noël (si vous avez pris la précaution de commander en ligne et faire livrer les cadeaux directement en France, votre famille se chargera de remplir vos bagages au retour), le tour de France afin d’établir le record de voir tous vos proches en l’espace d’une semaine, la crise de foie provoquée par les excès de chocolats,  et la mise en contact de vos enfants avec les microbes du monde entier postés en embuscade dans les aéroports. Quand vous rentrez enfin, il vous faut un mois pour vous en remettre.

Ce qui ne vous empêche pas, l’année suivante, de recommencer !

 

Jouets de Noel 0

Jouets de Noel 1

Jouets de Noel 2

Jouets de Noel 3

Jouets de Noel 4

Jouets de Noel 5

Publicités

Une réflexion sur “Le retour en France à Noël

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s