Décalquage Horaire

Le décalage horaire est à la vie d’expat ce que la gueule de bois est aux soirées bien arrosées : un mal un peu inévitable, qui empire avec votre âge, mais qui ne vous empêche pas de voyager. A l’approche d’un voyage, si vous êtes très loin de votre pays natal, votre attitude est régie par la philosophie du : « Mais c’est riiien du touuuut, je gère ! » ou du « Même pas peur, j’ai déjà oublie à quel point c’était chaud la dernière fois ! » (C’est cette même philosophie qui a permis à la race humaine de perdurer : sans elle, personne n’aurait plus d’un enfant.)

Après avoir été coincé dans un Boeing 747 pendant 12 heures – avec une légère petite dépression à mi-parcours, quand vous vous apercevez que vous êtes déjà assis là depuis 6 heures, mais qu’il vous en reste encore autant à vous taper – l’arrivée est un soulagement. Vous parvenez à naviguer jusqu’au contrôle des passeports : vous connaissez Charles-de-Gaulle comme votre poche, savez même quelles toilettes éviter, et vous sentez un peu mal pour les gens qui arrivent pour la première fois en France et se font engueuler en français par le personnel de l’aéroport parce qu’ils se sont trompés de file d’attente.

Après avoir été accueillis par le chaleureux sourire des quelques officiers de police qui ont daigné s’installer dans une guérite (le fait qu’elles soient toujours à moitié vide reste pour vous un mystère), vous vous dirigez vers la réception des bagages, afin d’effectuer une petite prière pour que 1) vous ne soyez pas les derniers servis, 2) ils ne soient pas carrément perdus.

Il ne vous reste plus qu’à récupérer votre voiture de location, sans céder aux avances du réceptionniste qui ne manquera pas d’essayer de vous filer un modèle plus cher, ou une assurance inutile – comme vous vivez dans un pays où survivre sur les routes relève du challenge, et ou le rôle d’assurance est assuré par Dieu, cette précaution vous arrache un sourire amusé.

Vous pouvez maintenant sortir de l’aéroport ! Il pleut probablement, vous retrouvez les routes familières de banlieue, d’un gris si harmonieux qu’il vous fait tout de suite sentir que vous êtes au pays. La bouche pâteuse, vous vous dirigez vers votre villégiature, où la première décision que vous devrez prendre sera dans le meilleur des cas : prendre une douche, ou aller se coucher ?

Vous allez vous coucher, et vous maudissez lorsque vous vous réveillez à deux heures du matin pour attaquer votre nouvelle journée…

Decalage horaire

Publicités

Une réflexion sur “Décalquage Horaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s