Faites sauter les clichés !

Avant d’accepter de venir vivre à Istanbul, je n’y étais allée qu’une fois, dans le cadre du boulot. Pas vraiment une opportunité de visiter la ville, bien que nous ayons eu le temps de voir Sainte Sophie et de parcourir les allées du Grand Bazar. La plus belle vision que je garde de la ville, c’est celle de la traversée de nuit du premier pont suspendu sur le Bosphore : la pointe de Sultanahmet, ses coupoles et minarets illuminés au loin, les reflets des lumières sur l’eau, la ville vivante et affairée tard dans la soirée. Istanbul me paraissait déjà démesurée et encore très mystérieuse.

Quand nous avons eu l’opportunité de venir y vivre, nous habitions encore en Californie (vous savez, cet eldorado fait de vertes collines, de plages battues par les vents et de start-ups high tech, où les gens surfent et mangent du tofu). L’annonce que nous acceptions de partir a donc stupéfait nos voisins : comment, nous allions troquer cette vie idyllique, enviée par des gens prêts à risquer leur vie pour traverser la frontière entre le Mexique et les USA, pour s’installer dans ce pays inconnu, voisin de l’Irak et de la Syrie ? Même en France, de laquelle nous allions sévèrement nous rapprocher, cette idée n’a pas été accueillie avec un franc enthousiasme – quelqu’un m’a même demandé si j’allais devoir être voilée.

C’est que les clichés ont, malheureusement, la vie dure !

De même que les Américains, voisins du Mexique, ont une vision désastreuse de ce pays limitrophe (vision aussi véhiculée par les séries télévisées ; même dans l’excellent Breaking Bad, la population mexicaine est réduite à trois catégories : les trafiquants de drogue, les gens qui vivent pieds nus dans la poussière, et ceux qui sont venus aux US pour servir dans les fast-foods ou récurer les toilettes), les Européens ont des idées très erronées sur le Proche et le Moyen Orient. D’ailleurs, où classer la Turquie ? Par beaucoup d’aspects, je me trouve plus de points communs avec les Turcs que des cultures du Nord de l’Europe par exemple. Nos Histoires sont tout aussi mêlées. Pourquoi tant de défiance les uns à l’égard des autres ?

Nous sommes mal informés. Si vous saviez comme la France était décrite dans les JT américains après les attentats de Charlie Hebdo ! On aurait dit Bagdad au cœur de la guerre du Golfe. Nous avons aussi, c’est humain, peur de l’inconnu. Je note souvent que dès que les gens un peu méfiants ont l’opportunité de venir à Istanbul par exemple, l’idée qu’ils s’en faisaient est totalement bouleversée. Ils découvrent une ville moderne, une population jeune, dynamique, entreprenante et dans le coup, une culture chaleureuse… Et ils reviennent avec plaisir !

L’opportunité d’être expatrié ou de voyager, c’est celle de s’ouvrir l’esprit, de poser un autre regard sur le monde, d’être plus tolérant… De voir son propre pays sous un autre angle. De ne pas moins l’aimer, mais d’avoir envie de lui dire : n’aie pas peur du changement !

Dans la rue

Pour pré-acheter l’album en avant-première, et m’aider à recolter des fonds pour un plus grand tirage et une meilleure distribution, c’est ici ! Si vous suivez le blog, vous pouvez me soutenir en acquérant le livre a partir de 10 euros. Aidez-moi à poursuivre mon travail !

Publicités

2 réflexions sur “Faites sauter les clichés !

  1. Bravo Caroline pour ce riche article la Turquie il faut la visiter tant de fois pour bien la découvrir personnellement je suis tombée sous le charme pendant plus de deux ans et le rêve d’y vivre ne m’a pas quittée je voyage souvent afin de mieux connaitre ce magique pays dans l’espoir de pouvoi un jour réaliser mon plus grand rêve

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s