24 secondes dans la tête d’une femme

Eh ? C’est quoi cette sonnerie ? Je ne me rappelle pas m’être endormie en forêt… Ah ! Merde. C’est bien le réveil… Il doit être six heures et demie. Allez, ouvre les yeux… Si tu sors une jambe du lit, c’est gagné, tout le reste va suivre. Mais en même temps, si tu restes encore là cinq minutes, tu auras toujours le temps de préparer la petite pour l’école, il suffira de l’habiller dans son lit, en plus, quand elle n’est pas bien réveillée, elle ne râle pas parce que t’as pas choisi le bon pantalon. Ah, oui, de toutes facons, il n’y a plus de pantalon, elle a trop grandi, un truc de dingue, le seul fute à sa taille est au sale, et hier j’ai pas eu le temps d’aller lui acheter de nouvelles fringues. On ira cet après-midi chez Hachéhème. Non, en fait c’est vrai, j’ai vu ce reportage sur la fabrication des vêtements au Bangladesh et j’avais dit que j’irai plus… Et puis, cet après-midi la deuxième va à la danse, il faudra que je l’emmène, et il faut aussi que je passe récupérer le costume de mon chéri au pressing, vu qu’il part en voyage cette semaine. Mince, j’ai aussi oublié de payer la danse, donc il faudra que prenne du liquide à la banque. Mais c’est impossible de se garer dans ce quartier vers quinze heures. Il vaut mieux que j’y passe ce matin. J’avais prévu de bosser sur ces illustrations, comme hier la petite était malade et que je n’ai pas pu finir mon boulot… Penser à faire les papiers d’assurance. On a au moins trois cent euros en attente de remboursement. Ah, et puis il faut que j’appelle Maman pour son anniversaire, et ça me fait aussi penser que j’ai toujours pas offert de cadeau de naissance à la petite de Nadia. J’ai même pas appelé d’ailleurs, avec ce décalage horaire… Tant pis, on s’organisera pour se voir en France. Il faut que je prenne les billets pour Noël. Mais ma carte française marche pas sur ce site… Et la turque non plus. Et puis mon compte est à sec. Purée, pourtant on n’est que le 20 du mois… et j’ai même pas payé la danse, et… Ah oui, j’ai dit que je passais à la banque ce matin. C’est bon. Et ce soir, il y a ce rendez-vous au resto avec le groupe d’entrepreneurs, mais j’ai oublié de confirmer. Qu’est-ce que je vais mettre, tiens ? Je mettrais bien la robe à fleurs, mais ça va faire un peu trop habillé. Alors un jean ? Mais après les deux mois passés en France, je rentre dans rien, c’est le naufrage. Penser à aller au footing mercredi matin. Et à se faire une salade. Le frigo est vide d’ailleurs, qu’est-ce que je vais bien pouvoir préparer pour le petit dèj ? Ah, c’est quoi cette sonnerie ? Six heures quarante ?

Aller, on respire, un, deux, trois… On ouvre les yeux, et on y va…

LE RETOUR DE L’HOMME CHEZ LUI APRES UNE JOURNEE DE FOLIE

 

 

1-crevee

 

 

2-crevee

Publicités

3 réflexions sur “24 secondes dans la tête d’une femme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s