American Beauty

Je m’achète beaucoup moins de magazines féminins, depuis que je vis en Turquie. C’est normal, ils sont en turc, et mon niveau de compréhension étant insuffisant pour saisir l’intrigue follement élaborée d’un dessin animé pour enfant (il en est de même pour mes gosses d’ailleurs, ce qui ne les empêche pas d’être capable de les regarder sans en capter un seul mot ! Ça doit être pour ça qu’ils arrivent très bien à me faire croire qu’ils ne me comprennent pas quand je leur parle de ranger leur chambre ou d’aller au bain), il l’est d’autant plus pour lire des articles, fussent-ils portés sur la façon maline d’utiliser son mascara pour se recolorer la racine des cheveux, ou les cinquante manières d’éliminer sa cellulite tout en restant assise à son bureau toute la journée.

Remarque, c’est vrai qu’on n’a pas besoin d’être bilingue pour pouvoir lire certaines parutions. Je crois que si c’était en chinois, ça ne changerait pas grand-chose. On comprend bien le message, subtilement passé par les pubs qui occupent les trois quart des pages : vous n’êtes pas assez bien, devenez une meilleure version de vous-même. Enfin meilleure, on ne sait pas sur quel plan, surtout sur le plan esthétique sûrement (une version « bonne » ?). Paraitre moins vieille, moins grosse, moins ringarde. Plus dans le coup, plus acceptée, plus aimée quoi… Eh, vous n’avez pas assez d’amour ? Vous ne trouvez pas le partenaire, le job ou les amis idéaux ? Perdez quelques kilos, enfilez le T-Shirt du moment – mais n’oubliez pas de vous accepter comme vous êtes et de poster la photo sur Facebook !

Ah oui, ils ont aussi le secret pour balancer, juste en face d’une pub pour un parfum représenté par une jeune créature photoshopée qui ne se ressemble même pas à elle-même, un article sur les bienfaits de l’acceptation de soi ou sur les ravages des troubles alimentaires. Et ce qu’il y a de marrant, c’est que du Mexique aux USA, en passant par la Turquie, les stéréotypes sont les mêmes : la femme actuelle, désirable, dynamique et successful est (très) mince, a de longs cheveux brillants, une peau parfaite (sans pores, mais c’est pas grave, elle transpire pas non plus), des pommettes et une mâchoire ciselées dans le marbre, et elle vous regarde l’air de dire « essaie un peu d’être comme-moi si tu peux ». Non, la crème antiride qu’elle te propose ne te permettra pas d’avoir de nouveau dix-sept ans, mais peut-être qu’en la mettant sur ton visage le matin après la nuit d’insomnie que t’a fait subir ton gosse, tu te sentiras un peu mieux.

Et puis, ces femmes des magazines, elles sont aussi souvent blanches – voire « blanchies ». La première vision que j’ai eu en arrivant au Mexique, la toute première fois que j’y ai atterri et suis sortie de l’aéroport, ce sont de gigantesques panneaux de pub l’Aréole, barrant la vue d’une fraccionamiento pas très reluisant, et les modèles étaient des femmes… blondes ! Quand on voit la foule à Mexico City, on se dit qu’on ne peut trouver meilleure représentation de la femme mexicaine. Qu’est-ce qui peut bien leur faire croire que le blanc, c’est mieux ? A tel point que moi qui suis d’une couleur cachet d’aspirine (le genre de couleur qui te donne un free passe à l’infirmerie quand tu veux – désolée maman, oui, ça m’est arrivé de mentir ; ou qui luit dans le noir en boite de nuit), je passais pour une beauté exotique inégalée ?

On se demande…

market-2

market-1

Je serai à Angoulême samedi prochain pour le Festival de la BD, sur le stand de Sandawe, et vous pouvez toujours voter pour mon parcours aux Trophées des Français de l’Etranger ! Les prix seront remis en mars au Quai d’Orsay, en présence de la presse. Aidez-moi a continuer à écrire et créer en donnant une chance à mon travail d’avoir plus de visibilité ! Ca prend deux secondes de voter (il suffit de cliquer sur le bouton au-dessus de ma photo et… voilà !)

Mille mercis et à très vite !

Caro

Publicités

4 réflexions sur “American Beauty

  1. J’aime votre blog et votre poigne ! Je suis une expat moi aussi, avec un parcours assez différent mais je me retrouve dans ce que vous écrivez. J’aurais adoré faire du dessin. Qui sait, plus tard ? Quoi qu’il en soit, je vote. A bientôt

    J'aime

  2. Bonjour Caroline, je viens juste de voter ! Je ne me souviens plus comment je suis tombee sur votre blog mais etant expatriee a Shanghai depuis pres de 8 ans, je me reconnais dans beaucoup de vos articles ! Good luck pour le vote !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s