La valse aux adieux

La fin de l’année en expatriation, c’est un mix des chaises musicales et du Maillon Faible. Les grandes questions ce sont : qui nous quitte et qui reste ? Et qui arrive pour remplacer ceux qui quittent leur place ? Vos potes partent-ils pour de meilleures destinations (yeaah, Singapour!), ou bien dans un coin qui ne fait pas trop rêver (La Creuse) ?

Ca fait plusieurs mois que vous sentez que le printemps approche. Les premiers signes : l’éclosion des arbres en fleurs, et les rumeurs de départ. On entend partout : « Tu sais que les Machins partent? Tu étais au courant que les Trucs s’en vont? » Parfois, ça vous en fiche un coup, même si vous parvenez à faire semblant d’avoir été dans la confidence et à garder un peu de dignité : non, en fait, vous n’étiez pas au courant, et non, vous n’allez pas continuer à pouvoir vivre normalement sans eux. Il y a certains départs qui rendent votre paysage tout de suite beaucoup plus gris…

Du coup, quand on sait avec certitude qu’on reste, on commence à craindre les grandes annonces des copines. Allez-vous devoir dire au revoir à votre meilleure amie plus tôt que prévu ? Même si elle soutient que vous vous reverrez, que vous serez la bienvenue chez elle, que ce sera l’occasion de découvrir ensemble d’autres horizons, parfois quand même, vous avez les boules. Et pour oublier votre spleen, vous buvez et dansez comme quand vous aviez 15 ans (la résistance aux gueules de bois et souplesse lombaire en moins), de soirée de départ en pot d’adieu.

En même temps, vous commencez à avoir l’habitude. Au cours de vos années d’expat, vous en avez vu passer, des visages… C’est comme avec les mecs, au bout de quelques peines de coeur, vous avez appris à vous protéger. Ce qui donne lieu parfois à ce genre de comportement en apparence inexplicable mais en réalité fort compréhensible :

valse aux adieux

Bon allez, une très grosse bise aux copines qui partent bientôt. Dites-leur à quel point les rencontrer a enrichi votre vie et rendu votre expatriation plus douce, plus fun, plus facile parfois !

Lisez d’autres articles de La Vie d’Expat (on le dira pas, nous, que vous êtes sensée faire autre chose) :

Climate Change 

4 mariages, 1 enterrement

Publicités

Une réflexion sur “La valse aux adieux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s